L’Incroyable Histoire de Winter le Dauphin

L’Incroyable Histoire de Winter le Dauphin, c’est l’histoire vraie d’un dauphin grièvement blessé à la queue par un piège à crabe alors qu’il jouait aux larges de la Floride. Récupéré entre la vie et la mort par le petit delphinarium Clearwater Marine Aquarium, Winter devra se faire amputer de la queue. Commencera alors un défi scientifique hors du commun pour tenter de poser une prothèse nageoire caudale au malheureux delphineau.

Une aventure qui ne pourra réussir que grâce au travail acharné d’un vétérinaire très en pointe en matière de prothèses et au dévouement d’un jeune garçon. Plus d’un an et demi de travail et de tests sera nécessaire pour reconstruire l’appendice de silicone qui permettra à l’animal de récupérer son autonomie.

Un travail qui, au delà de sauver l’animal, va permettre également de changer la vie de milliers d’handicapés grâce aux avancées scientifiques réalisées autour de la prothèse.

Un véritable conte moderne porté à l’écran par Warner Bross qui a particulièrement soigné son casting avec entre autres Morgan Freeman, Harry Connick Jr, Ashley Judd ou encore Nathan Gamble.

Date de sortie : 2 novembre 2011

Pour voir la bande annonce, rendez-vous sur la page du film

Si tu aimes cet article, dis le >>

Egalement

  1. Judas de Lady Gaga, le clip le plus cher de l’Histoire

une réponse à “L’Incroyable Histoire de Winter le Dauphin”

  • Sibylline dit :

    Le film donne malheureusement une image fort erronée de ce qu’est la captivité. Par ailleurs, dans la réalité, Winter ne peut supporter sa prothèse très longtemps (dû aux effets secondaires de toutes les exoprothèses).

    S’il s’est agi d’une prouesse technologique ayant permis à ce dauphin un plus grand confort en captivité, elle n’est pas une solution (contrairement à ce qui se fait actuellement en médecine vétérinaire dans certains cas) pour une remise en liberté, motif qui ne devrait jamais être oublié lors de la gestion d’un échouage de cétacé vivant.

    Très souvent, et le meilleur exemple se situe Outre-Atlantique, théâtre du film, lorsqu’un animal est hospitalisé par un delphinarium, le but est de le conserver ultérieurement pour des shows. Il est alors avancé l’argument imparable (pour le grand public) que le cétacé sera incapable de survivre dans son milieu naturel.

    Lorsque l’espèce échouée est réputée pour ne pas survivre en milieu confiné, l’animal est « humainement euthanasié ». En France, le problème se pose différemment, nos plages étant le théâtre récurrent d’agonies ou de boucheries.

    Nous vous invitons à consulter ce lien (http://cetacesetfaunemarine.wordpress.com/2011/10/26/l%E2%80%99incroyable-histoire-de-winter-le-dauphin/) pour de plus amples informations sur la prothèse de Winter et la captivité.

    En conclusion, ce film n’est donc qu’une fiction, les delphinariums étant de véritables hécatombes pour la biodiversité, nonobstant la souffrance qu’ils infligent à des animaux à vie sociale très complexe en liberté. Si vous voulez une prise en charge de la faune marine de manière indépendante, offrez le prix du ticket de cinéma à une association (www.sibylline.org) qui traite les échouages comme les urgences vétérinaires qu’elles sont !

    Nous regrettons sincèrement que tout le travail bénévole de l’association Sibylline auprès des jeunes, en matière de l’importance du respect de la biodiversité marine, soit ainsi saboté par un film et ce qu’il véhicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.